Je faisais partie d’un atelier d’écriture. Il y a de cela plus de sept ans, lors de l’une de nos après-midi, dans le cadre de cet atelier, la responsable nous a demandé d’écrire un texte en nous proposant trois thèmes. J’ai choisi celui qui s’intitulait : « Les arbres avaient disparu de la planète ». Ce jour-là, Shaveeta, son arbre et Ma sont nés, et ce que j’ai écrit a donné le premier chapitre du livre.

Pendant quelques temps, l’atelier a continué, puis pour différentes raisons, il a été dissout. Nous nous sommes retrouvées à trois pour écrire, dont la responsable. Il n’y avait plus de consignes, et je ne savais pas sur quoi travailler. Alors j’ai repris mes personnages et j’ai créé une histoire, puis deux, puis six. A la fin de la journée, je lisais à mes deux compagnes ce que j’avais écrit, je terminais cette histoire parfois à la maison, parfois à l’atelier suivant, et je rangeais ensuite Shaveeta et son monde au fond d’un dossier dans mon ordinateur.

Un jour, la personne qui avait été la responsable m’a demandé ce que je comptais faire de ces histoires, que c’était dommage de les laisser dormir dans un fichier informatique et de ne rien en faire. Que ce serait bien si j’en tirais un livre. Je n’avais jamais réfléchi à cela. Pour moi, faire sortir Shaveeta au cours d’une lecture à mes deux compagnes, écrire pour moi seule sur mon clavier, c’était amplement suffisant. J’ai laissé passer une année encore sans rien entreprendre.

Entretemps, quelques personnes avaient fait la connaissance de Shaveeta et de son arbre. Et eux aussi ont commencé de parler de livre. Alors je me suis décidée.

Mais le pas décisif, c’est quand j’ai proposé à Valérie d’illustrer mes histoires. Lorsqu’elle a accepté, je me suis rendu compte que cette fois, ça y était, plus moyen de reculer ! Il faudrait aller jusqu’au projet final !

Projet final que voici, ou presque, puisqu’un second tome est en cours d’écriture et de dessin. Il paraîtra, si tout va bien, à fin 2015.

Shaveeta et Ma

Dessin de Valérie Grosjean Cerf