Domicile

Domicile

Calabre, Italie. Photo Mireille Stegmuller

les albatros sont des oiseaux étranges
demeurant dans le monde
et pourtant nulle part
chez eux

que savez-vous des limbes que leurs ailes traversent
et des cicatrices intangibles que leurs vols
tracent à l’envers du ciel

leurs rémiges ne connaissent qu’une frontière
celle des horizons cardinaux
orée du visible
et de l’invisible
du palpable et de l’impalpable
et des sabliers fous

leurs plumes n’ont de repos
qu’en l’aubier d’Eole
quand il hésite
entre la harpe et le harpon

comment les comprendre
dans vos rues limitées
et le vase clos
de vos jardinets

quand vos yeux se ferment
il fait nuit
derrière vos paupières
et vous croyez que le jour s’est enfui

mais la lumière n’a jamais choisi
ce qu’elle voulait éclairer

ni le vent le sens
qui va le diriger

laissez voler les albatros
à l’errance de leur envergure
dans les aubes lisses et linéaires

et s’ils viennent se poser
silencieux et altiers
c’est que le seul pays
qu’ils désirent habiter
est l’espace de vos bras

en toute liberté

Anne-Laure Lovis

Taggé sur :